NETTALI.COM – Le général Cheikh Guèye, ex-chef d’état-major des armées sénégalaises, a fait mardi ses adieux aux troupes, lors d’une cérémonie à Dakar ce mardi 31 décembre 2019, en présence du ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, et des autorités militaires.

Le général Biram Diop, général de corps de l’armée de terre, succède au général Guèye à la tête des armées sénégalaises. Devant un aréopage de personnalités militaires sénégalaises et d’attachés de défense de plusieurs pays, l’ex-chef d’état-major des armées, la démarche solennelle, a fait une revue d’adieu des armées, en présence de diverses unités positionnées le long d’un tapis rouge plaqué au sol, dans l’enceinte du camp Dial-Diop, siège de l’état-major des armées.

Des notes de la Musique principale des armées ont retenti, accompagnant les pas fermes de l’officier supérieur vêtu d’un treillis gris.

Le général Guèye s’installe ensuite dans une limousine et quitte la cérémonie, durant laquelle le ministre des Forces armées a rappelé sa longue et richesse carrière militaire – trente-neuf ans.

’’Le général Cheikh Guèye portait en lui l’idéal d’une armée disciplinée’’, a dit Sidiki Kaba, rappelant qu’il a été à la tête de l’état-major des armées pendant ‘’trois ans et trente jours’’ durant lesquels il s’est distingué par ‘’sa hauteur de vue, son jugement juste, sa lucidité et sa vision prospective sur toutes les grandes questions de défense et de sécurité qui interpellent le Sénégal’’.

Le ministre des Forces armées a salué sa contribution à la réforme des armées. Grâce à sa ‘’connaissance profonde’’ des armées, le général Cheikh Guèye a contribué à ‘’l’efficacité opérationnelle de l’outil de défense, à savoir l’homme, les réformes organisationnelles et l’acquisition d’équipements’’, a souligné M. Kaba.

L’ex-chef d’état-major a permis aux troupes d’atteindre ‘’un niveau d’entraînement jamais égalé’’, selon le ministre des Forces armées. ‘’Après trente-neuf ans de bons et loyaux services, le général de corps d’armée Cheikh Guèye peut être fier de ce qu’il fait pour l’armée et la nation toute entière’’, a-t-il déclaré.

Né à Diadiordé, dans la région de Louga (nord), le 15 janvier 1960, le général Guèye est membre de la promotion 1980-1983 de l’Académie royale militaire de Meknès (Maroc), selon une note biographique reçue des armées sénégalaises.

itulaire d’un master d’études stratégiques de l’Université de défense nationale des Etats-Unis et d’un diplôme supérieur de l’Ecole de guerre d’Allemagne, il a obtenu aussi un diplôme de guideur-jalonneur et de chef de section des troupes aéroportées de Fort Benning Geogia (Etats-Unis).

Avant d’être nommé chef d’état-major des armées en décembre 2016, le général Cheikh Guèye a dirigé l’armée de terre (2013-2015).

L’ancien commandant de la zone militaire N° 5 (Ziguinchor) sera admis, à compter du 16 janvier 2020, dans la deuxième section (réserve) des cadres de l’état-major général.