NETTALI.COM – Le passage du franc CFA à l’Eco ne va pas entraîner une nouvelle dévaluation. L’annonce a été faite par Amadou Bâ, ancien ministre l’Economie des Finance et du Plan qui pense que rien ne le justifie. Il était l’invité du “Jury du dimanche”, ce dimanche 29 décembre .

Lors du déplacement du président français, Macron, en Côte d’ivoire, le président ivoirien avait annoncé que la monnaie de certains pays d’Afrique de l’ouest passera du franc CFA à l’Eco.Ainsi, plusieurs experts se posent-ils la question de savoir est-ce qu’on ne va pas assister à une nouvelle dévaluation ? Pour répondre à cette interrogation, l’ancien ministre de l’Economie des Finances et du Plan, par ailleurs l’invité du “Jury du dimanche”, a tenu rassurer tout le monde.

A en croire Amadou Bâ, il n’y aura pas de différence entre l’Eco et le CFA dans la mesure où la parité fixe sera maintenue. « Aujourd’hui, les conditions économiques sont telles qu’il n’y a pas lieu de craindre une dévaluation. Notre économie au niveau de l’union (Uemoa) est sur les bons rails. Elle est bien portée par le Sénégal et la Côte d’Ivoire qui sont des pays très stables sur le plan macroéconomique. Donc, il n’y a rien qui puissent justifier qu’il y ait une évolution au niveau de la parité », a renseigné l’actuel ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur.

Il a la par la même occasion, indiqué que le processus vers une monnaie unique pour les quinze (15) pays membres de la Cedeao a été lancé depuis longtemps. “Ce processus sera long et complexe. Techniquement, il va être difficile d’arriver à une monnaie unique pour les pays de la Cedeao en 2020“, a dit celui-ci sur les ondes de Iradio, Toutefois, poursuit-il, pour les pays membres de l’Uemoa, les discussions sont en cours pour mettre en circulation l’Eco vers la fin du premier semestre de 2020.