NETTALI.COM – C’est l e Professeur Awa Marie Coll Seck qui remplace Mankeur Ndiaye, actuel représentant spécial du secrétaire général de l’Onu pour la Centrafrique, au Comité national de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE). Lors de sa passation de service, l’ancien ministre des Affaires étrangères a pris la parole pour faire son bilan et formulé ses vœux. 

Mankeur Ndiaye quitte la présidence du comité de l’institution, non sans rappeler dans son speech, que le code minier, réformé, a intégré des clauses de transparence de revenus miniers. Il a fera d’aileurs noter, dans un souci de transparence, que les contrats miniers et pétroliers ont été rendus publics afin d’enrichir le débat public.

L’ancien ministre des Affaires étrangères dira d’ailleurs que c’est grâce aux recommandations des rapports ITIE qu’un arrêté interministériel portant répartition de la dotation du fonds de péréquation et d’appui aux collectivités territoriales, tirée à partir des ressources annuelles provenant des opérations minières, a été pris en décembre 2017. “Cet arrêté, dit-il, vise à résorber le retard dans les transferts infranationaux sur la période 2010-2015’’.

Même le nouveau code pétrolier de 2019 ajoute t-il, a intégré les principes et exigences de la Norme ITIE, notamment l’obligation déclaration des paiements des entreprises extractives ainsi que celle de fournir des informations sur les bénéficiaires réels.

Mankeur Ndiaye souligne que, dans le cadre de l’accès à l’information sur toute la chaîne de valeur des industries extractives, 5 rapports
de conciliation ont été rendus publics. “Ce qui a permis au pays d’avoir des données plus récentes sur le secteur extractif (flux de paiements,
données de productions, octroi des licences, attributions des  revenus…)’’.

Au moment de partir, fais savoir M. Ndiaye, je fais le voeu que le Comité National poursuive sa vision d’impulser les réformes du secteur extractif afin de maintenir durablement la place qui est la sienne dans l’échiquier institutionnel de la gouvernance des ressources pétrolières, gazières et minérales : celle d’un Comité National ITIE « innovant, diligent, innovant et dynamique qui engage des discussions stratégiques, articulant l’ITIE aux priorités nationales du secteur extractif, tout en participant aux détails techniques du rapportage ITIE“, a déclaré l’ancien ministre des Affaires étrangères qui souhaite plein succès au Professeur Awa Marie Coll Seck.