NETTALI.COM – Le candidat déclaré à la Présidentielle de février 2019, Déthié Ndiaye, poursuivi pour détournement par la Société Générale de Banque du Sénégal (SGBS) a été reconnu coupable d’escroquerie et de faux et usage de faux en écriture de banque. Ses co-prévenus, le chef de l’agence Manko Pikine, Chérif Sow et l’agent commercial Wagane Faye Mbaye risquent la même peine.

L’affaire de détournement présumé de 2 milliards 970 millions de FCFA à la Société générale de banque du Sénégal (Sgbs) à travers Saïf Manko, une Intermédiaire en opérations bancaires (Iop) en partenariat, a été vidée ce mardi 10 décembre 2019, par le tribunal correctionnel de Dakar.

Les prévenus, le candidat déclaré à la Présidentielle de février 2019, Déthié Ndiaye, par ailleurs, directeur commercial, Chérif Sow, le chef de l’agence de Pikine et l’agent commercial Wagane Faye Mbaye ont été reconnus coupables des faits d’escroquerie et de faux et d’usage de faux en écriture bancaire. Ils doivent rembourser la somme de 2, 9 milliards à la Sgbs.

Relaxés du délit d’association de malfaiteurs, les prévenus sont condamnés à une peine de 2 ans dont un 1 an ferme. Cependant, ils sont libres car ils sont en détention préventive depuis un an, le 22 novembre 2018.

Pour les faits, les prévenus ont été arrêtés lorsque la Sbgs a voulu faire des recouvrements auprès de clients qui avaient des impayés. Si certains étaient soit-disant injoignables, d’autres avaient rétorqué qu’ils n’avaient jamais effectué de prêts.

L’expertise a révélé que les dossiers de prêts faits à l’agence de Pikine avaient été montés par l’agent de crédit Wagane Faye  avant d’être validés à la direction par Déthié Ndiaye alors que ce dernier était censé effectuer une contre-visite. Ils sont accusés d’avoir monté, au total, 243 dossiers de prêts fictifs et 109 dossiers de crédits frauduleux.

Devant le tribunal correctionnel, le trio a contesté les faits, mais,  le conseil juridique de la Sgbs a confirmé que Chérif Sow est impliqué dans 392 dossiers fictifs, soit 87 %. Déthié Ndiaye, dans 265 dossiers, soit 67 % et Wagane Faye Mbaye dans 37 dossiers seulement.

Ce qui fait que les avocats de la banque ont réclamé la somme de 3 milliards de francs Cfa pour cause de préjudice.

Le parquet avait requis une peine ferme de trois ans contre tous les prévenus. La défense avait plaidé la relaxe au motif qu’il n’y a pas de preuve et que le rapport d’expertise n’est pas contradictoire. Pour les conseils des prévenus, Déthié Ndiaye, président de l’Union pour un mouvement progressiste (Ump-Sénégal) est victime de ses ambitions politiques et que le véritable « brigand », c’est Gaëtan Debuchy, le DG de Manko, « en fuite ».

Le tribunal considère le trio est bel et bien coupable.