NETTALI.COM-6 mois avec sursis, c’est la peine infligée à la chanteuse en herbe, Dieyna Baldé, déclarée coupable des faits de vol, collecte de données et tentative d’extorsion. Son frère et leur ami ont été relaxés.

La sentence est tombée. La chanteuse Dieynabou Baldé plus connue sous le nom de Dieyna a écopé de 6 mois avec sursis. Elle est reconnue coupable des faits de vol, collecte de données et tentative d’extorsion. Son frère Amadou Aly Baldé et leur ami, Abou Moustapha Bâ plus chanceux ont été relaxés.

Lors du procès, la chanteuse a reconnu seulement les faits de vol de téléphone. Dans ses explications, elle avait soutenu avoir agi par jalousie après que ses proches lui ont fait savoir que son petit ami en l’occurrence Djibril Mbaye Fall alias Brill la trompait avec d’autres filles.  « Nos proches m’appelaient pour me mettre en garde sur son infidélité mais, j’en faisais fi.  Le 14 août dernier, j’ai voulu en avoir le cœur net et j’ai pris son téléphone alors qu’il dormait. Je voulais confirmer mes soupçons », avait-t-elle affirmé avant de rejeter l’accusation selon laquelle elle avait pris les clés de son véhicule. « J’ai agi sous le coup de la colère et de la jalousie. Son bien, c’est le mien. J’ai tous ses codes. Je ne pensais pas que les choses en arriveraient là », regrette-t-elle.

Poursuivi pour complicité, le frère de la jeune chanteuse en l’occurrence Amadou Aly Baldé avait battu en brèche les faits de complicité de vol et de collecte illicite de données personnelles qui lui sont imputés. Abou Moustapha Ba avait adopté la même stratégie de défense.

La partie civile, qui s’était désistée de sa plainte, soutenait avoir reçu des messages dans lesquels on le menaçait de détruire sa carrière. Mieux, il avait fait savoir que lui aussi recevait des informations selon lesquelles Dieyna Baladé fréquentait de hautes personnalités de ce pays. « De la même manière qu’on lui a averti de mon infidélité moi aussi on m’a prévenu en me disant qu’elle n’est pas fidèle, qu’elle fréquente des ministres et autres personnalités », a révélé le rappeur Bril.

Les avocats du plaignant avaient plaidé la clémence après que leur client a pardonné. Là où ceux de la défense avaient sollicité le renvoi des fins de la poursuite sans peine ni dépens.

Après la sentence, Dieyna Baldé et son frère vont rentrer chez eux mais, d’ici 5 ans, si la chanteuse  commet un quelconque délit, elle va purger d’abord les 6 mois avec sursis avant d’être jugée sur la nouvelle infraction. Un homme avertit…