NETTALI.COM – Un élément du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign) est décédé vendredi au Centre régional d’entraînement tactique de Thiès lors d’une formation organisée conjointement par le Sénégal et les Etats-Unis. Le défunt Oumar Ndour a eu un malaise et a fait une «chute mortelle» lors d’une épreuve physique. Sa dépouille a été admise à la morgue de l’hôpital A. Le Dantec pour autopsie.

«C’est avec une grande tristesse que l’Ambassade des États-Unis à Dakar a appris le décès d’un gendarme sénégalais qui participait à une formation au Centre régional d’entraînement tactique de Thiès. Les États-Unis d’Amérique adressent leurs plus sincères condoléances à la famille du défunt (…)». C’est à travers ce communiqué de l’ambassade des Etats-Unis que la presse a été au courant de ce drame.

Nos investigations ont permis de savoir que le défunt s’appelle Oumar Ndour. Il est un élément du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign).  Son décès est survenu lors d’une manœuvre militaire organisée du 2 au 6 décembre 2019, au Centre régional d’entraînement tactique de Thiès. La présente session annuelle, organisée par le gouvernement américain, intitulée «Spear», est dédiée à la sécurisation des ambassades américaines dans les pays où le risque terroriste est élevé. À cette occasion, une cinquantaine de policiers et gendarmes de sept pays africains : le Burkina Faso, le Niger, le Mali, le Tchad, la Tunisie, le Kenya et le Soudan du Sud, ont pris part à ce programme de lutte anti-terroriste .

C’est donc au dernier jour de cette session internationale de formation militaire que l’accident dramatique est survenu. Nos sources révèlent que le défunt gendarme Oumar Ndour qui s’est montré vaillant et endurant tout au long de la formation, a malheureusement lourdement chuté, en déroulant la dernière épreuve. Victime d’un malaise, il va finalement rendre l’âme. Sa dépouille d’abord acheminée à l’hôpital régional de Thiès, sera ensuite transférée à la morgue de l’hôpital A. Le Dantec pour les besoins de l’autopsie.

Le défunt gendarme Oumar Ndour, affectueusement appelé «Homme de base» par ses camarades du fait de sa taille élancée, était membre de la 4e promotion. Elément du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (Gign), il a aussi fait ses preuves dans la protection de personnalités, en étant l’un des gardes rapprochés de l’ancien Président sénégalais, Abdou Diouf, lors d’un séjour de 3 mois au Sénégal.