NETTALI. COM- Pour avoir donné son avis, sur l’affaire des talibés enchaînés de Ndiagne, Mamadou Ndoye Bane a fait l’objet de menaces de la part du marchand ambulant, Modou Diaw. Celui-ci a été envoyé en prison depuis le 28 novembre dernier.

L’affaire des talibés enchainés prend des drôles de tounure, voire de graves tournures, comme celle qui a conduit Modou Diaw devant le tribunal des flagrants délits, pour menaces de mort à l’encontre de l’animateur radio à la Rfm Mamadou Ndoye Bane.

Le marchand ambulant a non seulement proféré des menaces via des messages disant qu’il allait le descendre, mais il lui a également envoyé une photo sur laquelle il tient une arme et où figure l’inscription ‘Le finir’. “Je vais te tuer, car je connais ton itinéraire ’’, a-t-il menacé.

Devant le tribunal des flagrants délits, le prévenu de 32 ans a soutenu que c’était juste une blague. ” En tant qu’ancien ” “talibé”, je me suis senti mal lorsqu’il a parlé des “daaras” mais je voulais juste plaisanter avec lui. Tout le monde sait que j’aime blaguer avec les gens. Si j’avais l’intention de le tuer, je n’aurais pas besoin de le menacer, car chaque jour, il passe devant moi à la Médina” s’est-il défendu.

Modou Diaw a ensuite fait son mea culpa pour le délit de menace en déclarant : ” Je demande pardon car je reconnais que j’ai tort.

Pour la détention illégale d’arme sans autorisation administrative, il l’a contesté en soutenant qu’il s’agit en réalité d’un briquet.

Me Aboubacry Barro a accepté les excuses du prévenu avant de confirmer le désistement de Ndoye Bane, absent au procès.
Le parquet a requis l’application de la loi, pendant que le conseil de Modou Diaw a plaidé une application bienveillante de la loi.

Le tribunal rend son délibéré demain.