NETTALI.COM – Déférés au paquet ce lundi pour trouble à l’ordre public, attroupement, participation à une manifestation non autorisée, rébellion et violence contre un agent dans l’exercice de ses fonctions, Guy Marius Sagna et compagnie continuent de recevoir des soutiens. Le mouvement Nittu Deug exige la leur libération immédiate et menace de se faire entendre.

Arrêtés vendredi dernier lors d’une manifestation sur la hausse du prix de l’électricité, Guy Marius Sagna et compagnie doivent faire incessamment face au Procureur. Un fait que déplore le mouvement Nittu Deug.

La situation en est qu’il y’a des sénégalais qui sont descendus dans la rue pour exercer un droit constitutionnel qui garantit à tout un citoyen d’exprimer son mécontentement sur une quelconque nébuleuse qu’exerce un organe de l’État. C’est dans cette perspective que nos camarades se sont faits interpellés. Ils manifestaient parce que la Senelec veut imposer aux sénégalais la hausse du prix de l’électricité sans donner une justification valable“, a déclaré le porte parole de Nittu Deug, Hamidou Sow.

Pour l’activiste, la démocratie au Sénégal n’est qu’utopie.

A l’ère où nous sommes, ce régime qui soutient tous les jours que le Sénégal est un pays démocratique. Avec ce qui se passe, le régime nous montre que cette démocratie est purement utopique. Aux Usa, on voit tous les jours devant les grilles de la maison blanche sans pour autant qu’il y ait une quelconque oppression vis-à-vis de ces citoyens“, déplore-t-il.

Venu au tribunal pour soutenir ses camarades, Hamidou Sow
hausse le ton et met en garde le gouvernement.

Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de nos amis et camarades. S’ils sont condamnés, il y aura des plans d’action dans les 48 heures à venir et sûrement il y aura d’autres interpellations. Car, nous sommes déterminés à lutter contre la hausse de l’électricité. Nous voulons faire comprendre à ce régime et au procureur que des membres de l’Apr ont manifesté devant le palais et ils n’ont pas été arrêtés. Donc, on exige la même chose. On doit être traité de la même façon”, conclut le porte parole du mouvement Nittu Deug.

Rappelons que la Sûreté urbaine du commissariat central de Dakar a déployé un dispositif spécial pour déférer l’activiste Guy Marius Sagna et Cie au tribunal de Dakar. En plus de la voiture qui les a conduits au Palais de Justice, il y avait deux autres véhicules composés de policiers armés jusqu’aux dents. Ils sont à la cave en attendant leur face à face avec le procureur de la République qui décidera du sort qui leur sera réservé.