NETTALI.COM – Enfermée dans une sorte de paranoïa sécuritaire après que des éléments  audios et vidéos postés dans son groupe WhatsApp ont fuité, Aïda Diallo traque son présumé “traitre” et porte plainte à la DIC.

Sokhna Aïda n’a pas jeté le manche après la cognée après que le khalife général des mourides l’a rappelée à l’ordre. La parûtion du jour de L’Observateur révèle que la 3e épouse de feu Cheikh Béthio Thioune veut connaitre  la taupe qui aurait fait fuiter les audios et vidéos postés dans son groupe WhatsApp. Selon le journal de l’Immeuble Elimane Ndour, elle a saisi la Dic d’une plainte contre X “pour démasquer le traître”.

Il s’agit, en rappel, d’un élément sonore qui porterait sur sa rencontre avec Serigne Mountakha  Mbacké, dans lequel des propos dénaturés du Khalife général des Mourides lui sont attribués.

Serigne Mountakha Mbacké est sorti de sa réserve pour mettre fin à la polémique qui secoue les Thiantacounes, après qu’il lui a été rapporté que Sokhna Aïda Diallo baptisait des enfants et recevait des actes d’allégeance. Le khalife général des mourides a notifié à la troisième épouse de Cheikh Béthio Thioune de cesser toute activité fractionniste et de se mettre vite dans les rangs. “Si tu ne respectes pas mes directives, tu seras exclue de Touba et de la communauté mouride. Tu dois respecter les lois et règlements de la voie, à l’instar de tous les talibés“, a ordonné le khalife général des mourides.

Depuis lors, le groupe WhatsApp, qui fut la pomme de discorde, a été supprimé. Dans la foulée, Sokhna Aïda prit des mesures allant dans le sens de réorganiser son entourage en chargeant sa co-épouse Sokhna Bator de missions importantes. Celle-ci, considérée comme l’intellectuelle des veuves de Cheikh Béthio, est  désormais chargée de communiquer avec les disciples.