NETTALI.COM  – Avec plus de 19 ans à la tête de l’Etat du Sénégal, Abdou Diouf a un avis d’autorité sur l’opportunité ou non d’un troisième mandat. En 2014, l’ancien secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) avait été catégorique sur ce débat qui agite des pays comme le Sénégal et la Guinée.

On le dit très écouté par l’actuel président de la République du Sénégal. Et l’ancien président Abdou Diouf ne cache pas son estime pour Macky Sall. Eh bien, si ce dernier suit son conseil, il ne s’aventurera pas à briguer un troisième mandat. Alors qu’il était encore secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), Abdou Diouf avait été interpellé par Radio France internationale sur la question de la limitation du nombre de mandats. Et sa réponse avait été des plus catégoriques.

Selon l’ancien chef de l’Etat, il faut revisiter l’histoire pour parler de la question du troisième mandat au Sénégal. “J’avais convoqué toutes les forces politiques en 1991-92. Et nous nous étions mis d’accord sur deux mandats de sept ans. Ensuite, nous nous sommes rendus compte qu’il y avait des failles dans ce système”, rapporte d’abord Abdou Diouf. Avant de poursuivre : “Mais si vous voulez le fond de ma pensée, je vous dis que si c’était à refaire, ce que j’ai fait en 98, je ne le referais pas.” En 1998, le pouvoir socialiste avait fait sauter le verrou sur la limitation du nombre de mandats. Ce qui avait permis à Diouf de se présenter à la présidentielle de 2000 à l’issue de laquelle, il a été battu par Abdoulaye Wade au second tour.

En outre, poursuit-il, “pour parler franchement, moi qui ai été président pendant plus de 19 ans, je vous le dis les yeux dans les yeux, je pense qu’à notre époque, deux mandats suffisent largement”. Des propos qui datent de 2014, mais qui sont plus que d’actualité. Macky Sall va-t-il suivre ce conseil de Diouf ? Wait and see.