NETTALI.COM –Lors d’un entretien accordé à SEN TV mercredi passé, le leader de Pastef a étalé sur la place publique le contenu d’une de ses conversations privées avec l’ancien président de la République.  « Aboulaye Wade ne saurait être un ennemi caché. Il y a trois mois, il m’a reçu pour m’informer que Macky Sall manœuvre pour me liquider. Donc, s’il n’était pas sincère avec moi, il n’allait jamais m’avertir de la sorte », a déclaré, de but en blanc, Ousmane Sonko.

Nous devons à la vérité de rappeler que ce n’est pas la première fois qu’il tient ce genre de déclaration au sortir d’une audience secrète avec Me Abdoulaye Wade. En 2017 déjà, il révélait que le pape du Sopi l’avertissait d’un projet, prétendument porté par des membres du pouvoir, visant à l’empoisonner.

Le hic, c’est que sa dernière sortie intervient au lendemain du réchauffement des relations entre la mouvance présidentielle et le Parti démocratique sénégalais, à la faveur des retrouvailles à Massalikoul Jinaan, sous les auspices du khalife général des Mourides. Il est clair que compte tenu du contexte, Wade n’aimerait pas que Sonko la claque ainsi, en temps de paix.

Cependant, réputé bête politique, l’ex-inspecteur des impôts et domaines ne cherche-t-il pas à balancer l’ex-chef d’Etat, qui a subitement opéré un rétropédalage en se rapprochant de Macky Sall ?La question est d’autant plus légitime qu’isolé du reste de l’opposition, Ousmane Sonko ne pouvait compte que sur Me Abdoulaye Wade pour espérer remporter le bras-de-fer qui l’oppose au régime, au sujet de l’affaire des 94 milliards F Cfa.