NETTALI.COM – Le célèbre prêcheur Taïb Socé est à la Maison d’arrêt de Rebeuss depuis ce jeudi 25 juillet 2019 à 21 heures. Il a été arrêté chez lui à la cité Serigne Mansour Sy de Rufisque par la Section de recherches de la gendarmerie puis conduit en prison sur instruction du parquet, en exécution d’une contrainte par corps.  L’affaire de  la livraison d’or dans laquelle le pêcheur avait été mêlée le rattrape ainsi. Encore…

 Taïb Socé va certainement manquer aux auditeurs de la Rfm. De sources dignes de foi, le célèbre prêcheur a été cueilli chez lui à la cité Serigne Mansour Sy de Rufisque par des éléments de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane, jeudi 26 juillet autour de 18 heures. Il a ensuite été déposé à la Maison d’arrêt de Rebeuss vers 21 heures sur réquisition du parquet, en exécution d’une contrainte par corps.

A noter que Taïb Socé avait été arrêté et placé sous mandat de dépôt en 2010. Il avait joué les intermédiaires entre un Dubaïote et un certain Diakhaté dans une affaire de livraison d’or d’une valeur de plus de 100 millions. Il bénéficiera par la suite, d’une liberté provisoire puis d’une relaxe devant le tribunal correctionnel de Dakar.

Non content de la décision, le plaignant avait interjeté appel. En 2015, l’affaire connaît un rebondissement. Taïb Socé est  déclaré coupable d’association de malfaiteurs et complicité d’escroquerie avant d’être condamné à 5 ans dont 3 ans ferme et à payer près de 120 millions de dommages et intérêts (constituant le montant du préjudice et les intérêts réclamés par le plaignant). Le juge avait assorti sa décision de l’exécution et de la contrainte par corps au maximum. Le prêcheur qui avait comparu libre, a ainsi été arrêté  séance tenante à la barre du tribunal et placé sous mandat de dépôt. Il bénéficiera ensuite d’une liberté provisoire.

Ce qui n’était pas du goût du plaignant. Ayant attendu en vain le paiement des dommages et intérêts et puisqu’il disposait de l’arme de la contrainte par corps, il l’a fait exécuter par le Procureur. En clair, Taïb Socé est envoyé en prison pour le contraindre à payer les dommages et intérêts ((le montant du préjudice et les intérêts réclamés par le plaignant, soit 120 millions) qu’il doit au plaignant.