NETTALI.COM – Le Sénégal semble être le théâtre d’une féroce guère médiatique entre les sociétés britanniques Bp et Bbc. Pas plus tard que ce lundi, la célèbre chaine de télévision a rapporté qu’un gestionnaire de fonds anglais a démissionné de son poste suite à un nouveau scandale dans la gestion du pétrole et du gaz sénégalais. Des heures plus tôt, une personnalité du major petro-gazier a tenté de blanchir Aliou Sall et Cie dans les colonnes de Jeune Afrique. 

Bbc revient à la charge après avoir diffusé un reportage explosif sur l’affaire Petro-Tim, début juin 2019. La chaine britannique a révélé ce lundi que M. Denning, l’un des principaux gestionnaires de fonds d’investissements au monde, a démissionné du Groupe Capital, 5 jours après les révélations de la Bbc. En clair, Mark Denning qui a contribué à la gestion de 300 milliards de dollars d’argent d’investisseurs chez Group Capital est cité dans un accord énergétique controversé au Sénégal.

L’enquête de Panorama a révélé que des actions avaient été achetées sur les instructions de M. Denning par l’intermédiaire d’un fonds secret basé au Liechtenstein qui s’appelle « Morebath Fund Global Opportinuties ».

Des documents montrent que le fonds Morebath a investi dans trois sociétés que sont : Eros international, Humming Bird et Mesoblast. Mais finalement, les participations ont été détenues à travers une société Offshore appelée Kinrar Trust, appartenant à Kinrara International, mis en place et contrôlé par M. Denning, selon toujours la Bbc.

L’enquête révèle, par ailleurs, que Kinrara Trust a tiré parti d’un contrat pétrolier controversé au Sénégal. Kinrara International a ainsi obtenu 22 millions de dollars soit 13 milliards de F Cfa après la vente à BP des droits d’exploration relatifs à un immense gisement de gaz au large des côtes sénégalaises.

Nous devons à la vérité de rappeler que ces nouvelles révélations de Bbc surviennent quelques heures après la sortie, dans la dernière édition du magazine Jeune Afrique, de  Jonathan Evans – vice-président de Bp exploration chargé des nouveaux projets en Afrique. A la rescousse du maire de Guédiawaye et Cie, ce dernier a mentionné : « Bp réfute toute malversation liée à la transaction avec la société de Frank Timis Corporation ou avec des responsables Sénégalais. Avant de valider l’opération, avec cette société, nous avons mené scrupuleusement toutes les opérations de due diligence (destinées à lever les risques sur les plans légal, financier et éthique), et nos critères de validation ont tous été respectés. Nous avons été très surpris de la diffusion d’une enquête de la Bbc que nous estimons biaisée. Car, elle met en avant des chiffres erronés, montrant à l’évidence une mauvaise compréhension de la manière dont fonctionne notre industrie ».

« Contrairement à ce qui a été affirmé, la somme de royalties potentiellement payées à Frank Timis Corporation correspond à moins de 1% des revenus que l’État Sénégalais va percevoir de l’exploitation du champ de Grand-Tortue ! Bp serait d’ailleurs seul à devoir payer ces royalties », réfute-t-il, encore.