NETTALI.COM – « L’invité de Mmf », qui passe sur 7tv, a reçu Adama Gaye ce mercredi. L’occasion pour le journaliste de vider son chargeur sur ses détracteurs et de solder ses comptes avec le clan Sall et d’autres personnalités.

D’emblée, ce dernier a révélé le rôle prétendument décisif qu’il a joué dans la carrière de Macky Sall au début des années 2000, quand il introduisait ce dernier dans les milieux des pétroliers, notamment auprès  des autorités de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et de l’ex-président nigérian Obasanjo. L’ancien journaliste à Jeune Afrique soutient que c’est grâce à lui que Macky Sall est devenu milliardaire pour la première fois. « C’est le président Abdoulaye Wade qui me sollicitait et il m’envoyait Macky Sall. Celui-ci me cherchait partout où j’étais à l’étranger, pour me supplier de l’aider. En réalité c’est le Sénégal que voulais aider à trouver des contrats et Macky Sall en a profité. Je me rappelle qu’il dansait devant des personnalités quand je lui avais permis d’obtenir ce qu’il cherchait », déclare celui qui vient de séjourner à la prison de Reubeuss pendant près de deux moi. « Macky Sall me demandait également de l’aider à trouver une bourse pour son frère Aliou Sall », ébruite encore le journaliste-consultant international.

« Je n’en dirai pas plus, puisque j’ai pris des engagements auprès du Khalife général des Mourides qui a dépêché son fils aîné me rendre visite en prison », se réserve, cependant, ce doyen de la presse sénégalaise, qui a aussi travaillé dans de grands médias à l’international.

Le ministre de la Justice Malick Sall a été descendu en flammes au cours de cette émission. « Malgré tout, je lui pardonne. Son fils Tamsir fréquente mon enfant qui vit aux Etats-Unis. Je connais bien son épouse.  Le pouvoir rend fou. Le pouvoir absolu rend absolument fou, mais lui, Malick Sall, le pouvoir minimal semble l’avoir rendu fou. Mes enfants peuvent trainer l’Etat du Sénégal en justice à Paris, à Washington pour détention illégale », ajoute l’invité de Maïmouna Ndour Faye, parlant du garde des Sceau qui a déclaré avoir recommandé son arrestation.

Adama Gaye révèle avoir échangé au téléphone avec Karim Wade, pas plus tat qu’hier. Il remercie Wade-fils qui avait engagé un avocat pour sa défense. Mais ne loge pas Idrissa Seck à la même enseigne. En clair, précisera-t-il, c’est « un soutien à minima » qu’il avait apporté à l’ex-maire de Thiès lors de la présidentielle de février 2019.

Sur un autre registre, le journaliste-consultant qui trouve inutile le dialogue politique, n’en pense pas moins que la plate-forme Aar li nu bok, œuvrant pour la « transparence dans la gestion des ressources naturelles », ne peut inquiéter le gouvernement, à propos des supposés scandales liés aux contrats pétroliers signés par le Sénégal. Pour lui, la lumière viendra des tribunaux internationaux A cet égard, il dit avoir interpellé des autorités américaines et britanniques pour élucider cette nébuleuse.