NETTALI.COM- Les socialistes doivent s’unir, sans quoi, cette famille ne va survivre au décès de Ousmane Tanor. Du moins, c’est l’avis de Serigne Mbaye Thiam qui a également invité ses camarades à ne pas se laisser abattre par la disparition de leur secrétaire général.  

« Nous devons avoir confiance car la vie est faite d’épreuves», a déclaré le chargé des élections à l’émission « Jury du dimanche » de iRadio. Pour lui, le meilleur hommage que les socialistes peuvent rendre à Ousmane Tanor Dieng, c’est de s’inscrire dans la perspective de ce qu’il a toujours indiqué. « Lorsqu’il était candidat en 2007, il disait ce qu’il a fait de 2000 à 2012, ce n’était pas pour sa propre personne. Il faut qu’avec ou sans lui, qu’il puisse avoir une génération du Ps qui vienne accéder au pouvoir », rappelle Serigne Mbaye Thiam.

Pour relever ce défi, il estime qu’il ne faudrait pas que les militants soient abattus et qu’ils doivent être plus que jamais déterminés à s’unir. « Mon premier message c’est de leur demander d’avoir confiance en l’avenir et savoir que c’est à nous de bâtir cet avenir et ensembles et collectivement en nous rassemblant», exhorte le ministre.

Le second message, lance le responsable socialiste, «c’est de s’unir ou périr car nous avons les ressources nécessaires pour nous unir». « C’est ce que Ousmane Tanor Dieng a essayé de faire pendant tout le temps. C’est notre responsabilité. Nous lui devons cela, de transcender nos égos personnels et nous retrouver collectivement, de savoir que c’est ensemble que nous pouvons rassembler le PS et s’ouvrir aux autres formations de gauche pour participer à la dynamique politique et économique de notre pays», conclut Serigne Mbaye Thiam.