NETTALI.COM – La découverte du pétrole et gaz est une chance extraordinaire pour le Sénégal. C’est du moins le point de vue du désormais ex-ambassadeur de la France au Sénégal. Il l’a fait savoir ce dimanche à l’émission Objection de Sud fm.

« Si le Sénégal a une chance extraordinaire, c’est d’avoir découvert le pétrole et le gaz. C’est un moteur de croissance formidable pour l’économie. Évidemment les autorités sénégalaises ont souhaité encadrer cette ressource pour faire en sorte qu’il ait un contenu local important », a magnifié Christophe Bigot.

Pour l’ambassadeur de la France au Sénégal « l‘activité, elle est de Offshore, une grande partie des équipements vient au Sénégal, de l’étranger et donc il est important que le Sénégal obtienne une rétribution légitime et naturelle de ses ressources. C’est un premier enjeu ».

Dans son argumentaire, l’invité de Baye Omar Guèye s’interroge sur les retombées de cette découverte pétrolière et gazière

« Quelle est la part de ses nouvelles ressources qui vont arriver au budget de l’Etat ? Quelle est la part qui va être destinée au fonctionnement annuel et quelle est la part qui va être destinée aux investissements sur une longue durée ? », s’interroge-t-il.

Qu’en est-il de l’implication de la France à la découverte de ces nouvelles ressources ? Bigot répond en ces termes : « La France, elle a fortement contribué à la mise en place de l’institut Pétrole de Gaz grâce à la coopération active avec son équivalent en France ».

Cependant, Christophe Bigot qui s’apprête à quitter son poste, dit vivre ce départ comme une déchirure assurant que les deux pays peuvent continuer à compter l’un sur l’autre après 350 ans d’histoire.

Après 3 ans, Christophe Bigot sera remplacé par Philippe Lalliot, actuel ambassadeur de France aux Pays-Bas.