NETTALI.COM – Partout où ils se trouvent, les partisans et sympathisants de Ousmane Sonko sont surveillés. L’Etat, qui prend très au sérieux l’appel de l’opposant à la résistance, guette la moindre manœuvre. C’est ainsi qu’un policier et un gendarme ont été arrêtés la semaine dernière et remis à la brigade prévôtale.

Selon notre source, le journal Le Quotidien, ils sont soupçonnés de fournir des informations et des renseignements à Ousmane Sonko.

La même source précise que deux autres policiers ont aussi été entendus pour les mêmes raisons. Relâchés, ils sont sous très étroite surveillance.