NETTALI.COM – Le secrétaire d’État Mike Pompeo a affirmé que la Grande-Bretagne va extrader le fondateur de WikiLeaks vers les États-Unis afin qu’il y soit jugé pour espionnage.

Le secrétaire américain Mike Pompeo est formel : la Grande-Bretagneva extrader vers les États-Unis le fondateur de WikiLeaks Julian Assange afin qu’il y soit jugé pour espionnage. « Nous avons déjà fait la demande et donc il va être extradé vers les États-Unis, où il est poursuivi en justice », a affirmé Mike Pompeo, selon le quotidien équatorien El Universo. « Je ne peux faire de plus amples commentaires, mais mon gouvernement pense qu’il est important que cet homme qui a posé un risque pour le monde et a mis en danger des soldats américains soit sanctionné par la justice », a ajouté le secrétaire d’État, qui s’est entretenu samedi 20 juillet avec le président Lenin Moreno lors d’une visite en Équateur.

Il y a une semaine, le ministre d’État britannique pour l’Europe et les Amériques Alan Duncan avait assuré de son côté, lors d’un voyage en Équateur, que Julian Assange ne serait pas extradé vers un pays où il pourrait risquer la peine de mort. Julian Assange est accusé d’espionnage par les États-Unis, qui ont requis son extradition. L’audience pour étudier cette demande aura lieu fin février 2020 au Royaume-Uni. La justice fédérale américaine autorise la peine de mort pour les crimes passibles de la peine capitale, y compris l’espionnage, selon le site spécialisé Death Penalty Information Center.

Source AFP