NETTALI.COM-La mort d’Ousmane Tanor Dieng va-t-elle favoriser la libération de Khalifa Sall condamné à 5 ans pour escroquerie portant sur des deniers publics ? Dans tous les cas, Serigne Mbaye Thiam estime que toutes les conditions sont réunies pour que l’ex-maire socialiste obtienne une grâce présidentielle.

Etant donné que toutes les voies de recours sont épuisées dans l’affaire Khalifa Sall condamné définitivement par la justice sénégalaise, Serigne Mbaye Thiam a laissé entendre qu’il y a de bonnes perspectives pour que l’ex-maire obtienne la grâce présidentielle.

Pour lui, toutes les conditions sont réunies. Pour le justifier, il rappelle que Karim Wade a été condamné pour un montant supérieur mais il a bénéficié d’une grâce. Comme second argument, le chargé des élections du Parti socialiste souligne que son camarade était membre de la coalition au pouvoir et a contribué à l’élection de 2012.

En outre, Serigne Mbaye explique que Tanor lui-même s’est exprimé sur la question, en disant qu’il souhaitait que Khalifa Sall soit libéré et c’est pareil pour tous les socialistes. « Tous les militants et responsables socialistes souhaitent qu’il soit libéré, on n’a pas souhaité qu’il aille en prison. Je suis persuadé que chacun d’entre nous dans le secret de ses prières a prié pour qu’il soit libéré parce que, nous avons partagé beaucoup de choses avec lui. C’est un camarade qui était là avec nous avec qui nous avons partagé des joies et des peines… », dira le ministre.

Il s’y ajoute, selon le chargé des élections du Ps, que le Président Macky Sall, lors de l’ouverture du dialogue national, a indiqué qu’une fois que les procédures sont terminées, cette question sera examinée. Toutefois, il précise que ce ne sont pas des questions à débattre sur la place publique. «Ce sont des questions dans le cadre des rapports que nous avons avec le chef de l’Etat. Si nous avons des requêtes et des suggestions à lui faire, nous les lui faisons, de façon privée», précise Serigne Mbaye Thiam.