NETTALI.COM – Légende du football africain certes, Samuel Eto’o Fils est suivi lorsqu’il s’agit de mettre la balle au pied. Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit de parler pronostic. En effet interpellé sur ses favoris de la CAN 2019, il est passé complètement à côté de la réalité. Sauf peut-être sur une équipe. Ainsi parlait Samuel Etoo.

Dans une vidéo qui avait fait le tour du web, le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique avec 18 buts, avait cité ses favoris de la CAN égyptienne. « A la fin du tournoi, il y aura le Nigéria, l’Egypte, le Maroc et le Cameroun », avait déclaré le quadruple Ballon d’or africain. Avant d’ajouter : « De mon point de vue, je pense que des équipes comme le Bénin, la Mauritanie vont nous surprendre ».

Il avait ainsi placé dans le dernier carré, le Nigéria, l’Egypte, le Maroc et le Cameroun. Mais malheureusement pour lui, seuls les Super Eagles figurent dans le vrai tableau des demi-finales de la CAN 2019.

Le véritable tableau des demi-finales de cette 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations s’établit comme suit : Tunisie – Sénégal et Algérie – Nigéria.

Dans ses choix, l’ex buteur du FC Barcelone avait certainement oublié le Sénégal ou encore l’Algérie. Eto’o n’avait pas cité le Sénégal. Certains étaient même allés jusqu’à le traiter d’anti-sénégalais. Omission de sa part ? Ou pensait-il simplement que Sadio Mané et ses co-équipiers ne faisaient pas le poids à ses yeux ? Le double champion d’Afrique, a-t-il été trompé par le lot de surprises qu’a révélé cette première édition d’une Coupe d’Afrique à 24 ? Une bonne question.

Il n’a toutefois pas été le seul à tomber dans le piège des pronostics. Beaucoup en effet voyaient l’Egypte tout comme le Maroc, aller très loin dans ce tournoi. Le pays hôte avait dans ses rangs, le double ballon d’or africain et champion d’Europe, Mouhamed Salah. Tandis que les Lions de l’Atlas débarquaient au pays des Pharaons avec une constellation de stars et Hervé Renard, l’un des meilleurs sélectionneurs du continent. Mais dommage pour Eto’o Fils rattrapé par la vérité du terrain qui était tout autre.

Salah et sa bande ont été éliminés dès les 8èmes de finale par des Bafana Bafana que personne ne voyait venir. Hakim Ziyech et compagnie se sont cassés les dents sur une belle et rigoureuse équipe du Bénin qui en a surpris plus d’un.

Et comble du chauvinisme, le triple vainqueur de la Ligue des Champions rêvait de voir dans le carré d’AS son pays, le Cameroun.  Le tenant du titre n’ira pas plus loin que le stade des huitièmes.

Pour ce qui de son deuxième pronostic, Samuel Eto’o a fait mieux. Car, le Bénin s’est hissé en quart de finale en sortant à la surprise générale, le Maroc, l’un des demi-finalistes du médaillé d’or olympique. La Mauritanie quittera sa première campagne continentale sans le moindre succès.