NETTALI.COM – Cet après-midi, le président de la République française reçoit de nombreuses personnalités en lien avec l’Afrique. Cela,  pour une discussion portant essentiellement sur les sujets migratoires et sécuritaires.

Selon plusieurs publications françaises, il y aura 350 invités.  Parmi lesquels des célébrités comme le rappeur Abd al Malik, l’actrice Aïssa Maïga, le réalisateur du film Timbuktu Abderrahmane Sissako ou le chanteur du groupe Magic System, A’salfo. Avec, petite curiosité, la présence de Lilian Thuram… Guadeloupéen.

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo sera le seul chef d’Etat africain attendu à cette rencontre prévue à l’Elysée. Pour rappel, selon des estimations du Fmi, le Ghana, avec un taux de croissance projeté à 8,8 % en 2019, est le pays le plus dynamique du monde.

Cet événement qui verra Emmanuel Macron et son homologue ghanéen répondre aux questions de plusieurs dizaines d’associations, entrepreneurs et étudiants, est vu à l’Élysée comme le deuxième grand oral africain du président de la République. “C’est la suite logique du discours de Ouagadougou qui avait permis de fixer le cap”, précise-t-on à l’Élysée. En novembre 2017, le chef de l’Etat s’était adressé durant plus de deux heures aux étudiants de l’Université de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, en préambule d’une tournée de quatre jours en Afrique. “Il faut faire évoluer la perception de la France par la jeunesse africaine” avait alors martelé le président français. Deux ans après, Emmanuel Macron va donc poursuivre son entreprise et tenter d’améliorer l’image, souvent écornée, de la France sur le continent.