NETTALI.COM – “Sauver Ousmane Sonko”, tel est le mot d’ordre lancé par le député Mamadou Lamine Diallo, dans la dernière édition de ses chroniques hebdomadaires. De l’avis du leader du mouvement Tekki, il y a un choix à faire  entre le combat pour tirer au clair l’affaire des 94 milliards et celui pour “recouvrer” les 6000 milliards de royalties que Frank Timis et Aliou Sall auraient volé. 

Dans les deux cas, il s’agit de rente  à se partager“, mentionne-t-il. Précisant sa pensée, il détaille : “Dans l’affaire des 94 milliards, c’est une rente foncière, créée par la loi sénégalaise, qui appartient à la famille Ndoye de Rufisque. Malmenée par l’administration, elle est prête à céder presque tout ou partie de la rente à des privés sénégalais acheteurs de créances comme Sofico/CFU ou conseils juridiques comme Altas/Mercalex. Dans le meilleur des cas, c’est la famille Ndoye qui sera bénéficiaire de près de 94 milliards de FCFA. Dans le pire des cas, elle aura 2,5 milliards“.

Dans le second cas, c’est une rente gazière considérable à se partager au moins 100 milliards de dollars sur le seul puits GTA, sans oublier Cayar à venir. La part de Franck Timis via ses sociétés, au moins 6000 milliards de CFA, appartient à tout le peuple sénégalais, y compris, la famille Ndoye“, argumente encore Mamadou Lamine Diallo, qui déduit : “La cause est vite entendue. La bataille démocratique est bien l’affaire Sall/Petrotim. Néanmoins, il nous faut sauver le soldat Sonko et le sortir des griffes du Lamtoro Sall. En effet, il faut bien comprendre pourquoi l’administration domaniale de Macky Sall préfère Sofico/CFU à la famille Ndoye“.