NETTALI.COM – La tentative d’expédition punitive, ratée, contre la 7Tv, est instiguée par une personnalité tapie dans l’ombre. C’est la révélation faite par la patronne de la structure Maïmouna Ndour Faye. Notre consœur, qui a tenu à réitérer ses excuses à la nation, demande aux autorités de garantir la sécurité de ses agents, partout, à travers le territoire national.

C’est ce  qu’on appelle une affaire dans l’affaire. Hier, de nombreux jeunes Hal Pulaar avaient manifesté devant les locaux de la 7Tv à Dakar. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour que le pire ne se produisît pas. Réagissant au fait, ce dimanche, juste après la libération de l’animatrice Adja Astou, Maïmouna Ndour Faye accuse une personnalité d’avoir manipulé les manifestants. Même si elle ne cite pas de nom, notre consœur a lancé un message à l’Etat pour que la sécurité de ses agents soit garantie. « Ce n’était pas une mobilisation spontanée. Ces jeunes étaient préparés et armés pour qu’ils se mobilisassent contre nous. L’Etat a pris ses responsabilités pour s’acquitter de sa mission. Nous sommes dans un Etat de droit et personne n’a le droit de se faire justice soit même. Nous réitérons nos excuses. La vie continue », a déclarée Maïmouna Ndour Faye.

« Nous avons des informations précises et demandons à cette autorité qui jette de l’huile sur le feu à cesser ces pratiques. Nous en appelons à son sens des responsabilités. Il y a à la 7Tv des légalistes et des patriotes.Nous n’avons jamais cherché à menacer la cohésion sociale. Nos agents vont partout pour faire leur travail convenablement. On doit veiller aussi bien à la sécurité de nos agents qu’à celle des investissements que nous avons consentis», précise-t-elle.

Pour rappel, au cours d’une émission sur la 7Tv, la jeune femme a déclaré que «c’est surtout dans les familles Hal Pulaar qu’on voyait des adultes violer de petites filles». Des propos insultants qui ont suscité un tollé d’indignations. Malgré les excuses publiques qu’elle a présentées, l’animatrice a été convoquée et placée en garde-à-vue, hier, par la section de recherches de la gendarmerie de Colobane. Des jeunes ont même voulu assiéger les locaux de la 7Tv.