NETTALI.COM – La dernière sortie du Bâtonnier de l’Ordre des avocats, suite aux évolutions notées dans le dossier Thione Seck, n’est pas du goût des magistrats du parquet. Ces derniers, selon l’Ums, sont accusés « d’arrestations illégales ». Il est aussi reproché à Me Mbaye Gueye d’avoir « fait des menaces de déballages et même de saisine d’organismes des Nations Unies et a accusé le Procureur de la République de Dakar d’avoir instruit la violation délibérée du Règlement n°5/CM UEMOA dans l’affaire Kalifa Sall ».

Dans une note  parcourue par nettali.com ce dimanche, « l’UMS condamne avec la plus grande fermeté ces attaques personnelles en déphasage avec les règles les plus élémentaires de courtoisie et de respect qui doivent prévaloir entre avocats et magistrats et qui sont d’autant plus injustifiées qu’elles sont faites sur la base de considérations fondées sur une opinion personnelle du déroulement d’une procédure ».

« L’Union rappelle qu’aucune disposition légale n’interdit une arrestation devant la prison et qu’en tout état de cause, les divergences de vues qui sont le propre du débat judiciaire, doivent trouver leur solution à travers l’exercice des voies de recours », poursuit le texte.
L’Ums  « juge inacceptable qu’une personne, fut-elle bâtonnier, puisse s’ériger en censeur des magistrats et brandir contre eux des menaces » et « en appelle au sens de la retenue et de la responsabilité de tous ».