NETTALI.COM – Thione Seck fait face au juge du tribunal correctionnel de Dakar. Il est jugé avec son présumé complice, Alay Djité, pour association de malfaiteurs, tentative d’escroquerie, blanchiment de capitaux et de falsification ou altération de signes monétaires. Des faits qui lui ont valu une arrestation le 27 mai 2015.

Thione Seck ne comprend pas ce qui lui est arrivé. Il ne nie pas qu’il a été trouvé porteur de coupures de faux billets, mais il ne comprend pas ce qui lui est arrivé. “Ça fait plus de 45 ans que je compose de la musique pour sensibiliser. Je ne comprends pas et je ne comprendrai jamais, même dans ma tombe, pourquoi on m’a amené là. On m’a bluffé, on m’a marabouté. On a failli gâcher la carrière de mon fils (Wally Seck) puis on a emporté mes 85 millions. Et aujourd’hui, je prends 14 médicaments par jour à cause de mon emprisonnement”, dit-il au juge.

« Je respecte les gendarmes mais ils n’ont pas dit la vérité »

Se prononçant sur les faits qui lui valent un jugement, Thione Seck déclare : “On m’a proposé une tournée européenne de 105 dates. Et c’est un  monsieur qui se nomme Joachim Cissé qui m’a apporté ce sac d’argent.  C’est moins de 24 heures avant que mon avocat  vienne pour la  signature du contrat qu’on m’a pris les 85 millions. Je n’avais jamais pensé qu’un jour je serai devant un juge. Je respecte les gendarmes mais ils n’ont pas dit la vérité. Ils sont venus avec Alay Djité pour me demander si je le connais ou pas. Et je le répète, si je savais que c’était des faux billets, la gendarmerie (les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie : Ndlr) ne m’attraperait jamais.  Et quand ils sont venus, dama tiite ba tokk si sac bi (j’avais si peur que je me suis assis sur le sac, en wolof)”, déclare Thione Seck dont l’audition devant la barre se poursuit.