NETTALI.COM – Le président de la République, Macky Sall va initier d’autres réformes constitutionnelles. Ismaïla Madior Fall et Cie ont déjà fini la rédaction du document qui sera examiné en conseil des ministres ce mercredi. Le projet sera ensuite déposé dès ce jeudi sur la table du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse.

Toutefois, les réformes que le chef de l’Etat compte soumettre à l’Assemblée nationale, ne concernent pas uniquement la suppression du poste de Premier ministre. Le président Macky Sall veut également changer près de 20 articles de la Constitution.

Par exemple dans l’article 56 de la Constitution, il veut introduire une nouvelle disposition qui voudrait qu’un député nommé ministre et remplacé par son suppléant, puisse reprendre son mandat après la cessation de ses fonctions dans le gouvernement.

Ce que le président Macky Sall a confirmé, lui-même, ce mardi lorsqu’il recevait les députés membres de la mouvance présidentielle.

La question qui se pose maintenant est de savoir ce qu’il adviendrait du suppléant déjà installé dans ses fonctions de député si le ministre débarqué revenait à l’Assemblée pour reprendre son poste ?