NETTALI.COM – En conférence de presse ce samedi, le maire de Mermoz Sacré-Cœur a fait de graves révélations sur l’organisation de la présidentielle de 2019, en dénonçant, « preuves » à l’appui, des cas d’irrégularités portant, notamment, sur l’établissement de cartes d‘électeur « fictives ». A en croire Barthélemy Dias, « des centaines de milliers de personnes sont concernées par cette pratique »

Il en déduit que c’est pour obtenir ce résultat que Macky Sall et ses collaborateurs ont refusé de mettre le fichier électoral à la disposition de l’opposition, à temps.

Il mouille de nombreuses autorités administratives impliquées dans le processus électoral, le ministre de l’Intérieur et des magistrats.

C’est ainsi qu’il demande au procureur de la République d’ouvrir une enquête. « Cette histoire ne s’est pas s’arrêtée, elle ne fait que commencer », menace Barthélemy.

« Le mardi 2 avril 2019, l’homme qui va prêter serment n’est pas le président de la République du Sénégal », conteste-t-il la victoire du chef de l’Etat sortant.