NETTALI.COM – En conférence de presse ce samedi, le maire de Mermoz Sacré-Cœur a fait de graves révélations sur l’organisation de la présidentielle de 2019, en dénonçant, « preuves » à l’appui, des cas d’irrégularités portant, notamment, sur l’établissement de cartes d‘électeur « fictives ». A en croire Barthélemy Dias, “des centaines de milliers de personnes sont concernées par cette pratique”

Il en déduit que c’est pour obtenir ce résultat que Macky Sall et ses collaborateurs ont refusé de mettre le fichier électoral à la disposition de l’opposition, à temps.

Il mouille de nombreuses autorités administratives impliquées dans le processus électoral, le ministre de l’Intérieur et des magistrats.

C’est ainsi qu’il demande au procureur de la République d’ouvrir une enquête. « Cette histoire ne s’est pas s’arrêtée, elle ne fait que commencer », menace Barthélemy.

« Le mardi 2 avril 2019, l’homme qui va prêter serment n’est pas le président de la République du Sénégal », conteste-t-il la victoire du chef de l’Etat sortant.