NETTALI.COM – L’Amicale des anciens enfants de troupe (AAET) a organisé, ce dimanche 25 Mars, sa  randonnée pédestre annuelle à la place du souvenir. La presse présente au rendez-vous, a profité de ce moment pour interpeller le Président sur des articles ponctuels dans la presse et qualifiant l’amicale de « lobby » voire de « secte » dans une logique de parrainer certains de ses membres dans la sphère politique. Une accusation que le Président Diakhaté a qualifiée de purs commérages, avant de préciser que l’Amicale est toutefois “toujours fière de ses membres promus par leurs compétences.”

 L’Amicale des Anciens Enfants de Troupe a tenu à couper court aux rumeurs, accusations et écrits qui ne visent, selon le président, qu’un seul objectif, ternir l’image de l’amicale, en lui prêtant des intentions relatives à un soutien de certains de ses membres présents dans le champ politique. Le président Ibra Diakhaté s’est voulu catégorique : « L’Amicale des Anciens Enfants de Troupe regroupe ceux qui ont fréquenté un Prytanée militaire, ne serait-ce qu’un seul jour de leur vie. Elle n’est absolument pas une secte, encore moins un lobby. On est enfant de troupe parce qu’on a réussi à un concours d’entrée dans un Prytanée, que ça soit au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Gabon, en tout cas dans un pays où il y a des échanges entre les prytanées. Notre vocation est éminemment apolitique, je le répète. Notre objectif est de mener une solidarité entre nos membres, à l’endroit de l’école et assumer notre responsabilité sociétale vis-à-vis des populations.  Donc tout ce que vous entendez dans la presse concernant le positionnement des uns et des autres, soutenus ou adoubés par l’Amicale des Anciens Enfants de troupe, n’est que purs commérages’’, a fait remarquer M. Diakhaté.

Poursuivant, le Président de faire noter : « Nous avons parmi nos membres, différentes sensibilités politiques. Il est absolument hors de question que l’amicale s’affiche pour une sensibilité quelconque de celles-ci. Soyons clairs, l’amicale est absolument apolitique, c’est dans nos textes et c’est ce qui nous permet aujourd’hui d’avoir une cohésion toutes générations, obédiences politiques et religieuses confondues. Je ne saurais être plus clair.»

Développant sur cette même lancée, Ibra Diakhaté, de se faire plus précis : « Une secte pour ceux qui sont un peu cultivés, une secte a un gourou. On adhère à une secte parce qu’on croit à un gourou qui est tout puissant. Une secte a par exemple invité ses membres à se suicider collectivement. Notre association n’a absolument pas une structuration d’une secte quelconque, On est naturellement un ancien Enfant de Troupe parce qu’on a fréquenté un Prytanée militaire. Il se trouve que c’est une association qui a besoin d’être pilotée, qui a ses règles de fonctionnement. Le président de l’amicale que je suis, n’a absolument aucune prise sur qui que ce soit. On n’est donc absolument pas une secte et encore moins un lobby. Un lobby est mu en général par un objectif business et c’est par cooptation que les gens deviennent membres. Ce n’est absolument pas le cas de notre amicale. On est membres parce qu’on a fait un Prytanée, ne serait-ce qu’un seul jour. Les gens sont libres et je ne peux téléguider personne et je ne peux absolument rien contre personne.»

 « Nous sommes toujours très fiers lorsqu’un de nos membres accède à un poste par la compétence »

Cependant, les Anciens Enfants de Troupe disent comprendre les raisons de telles rumeurs. En effet, l’association regroupe d’anciens élèves d’une école d’excellence. Selon le Président, les bonnes études reçues par ses membres, font que certains arrivent à se hisser au sommet dans les domaines les plus convoités. Ce qui fait naitre des rumeurs de supposés privilèges dans l’octroi de certains postes de responsabilité. « Nous bénéficions d’un encadrement optimal au Prytanée (enseignement général et militaire) et cela se prolonge pour certains, par des études supérieures de qualité et qui aboutissent à des diplômes parmi les plus prestigieux. Il est dès lors normal et logique que des anciens enfants de troupe diplômés, compétents et expérimentés puissent occuper des postes de direction et des postes convoités, comme d’autres non enfants de troupe, pourraient l’occuper. Nous sommes toujours très fiers quand l’un de nous est nommé à un poste de responsabilité, promu général ou directeur général d’une société.  Nous en sommes extrêmement fiers parce que ce sont nos amis et camarades qui y accèdent par leur compétence’’, a souligné Ibra Diakhaté.