NETTALI.COM – Après avoir quitté la tête de la Commission nationale de réforme de foncière le 13 septembre 2013, Me Doudou Ndoye se dit prêt à encore travailler pour ladite commission et fixe ses conditions.

Me Doudou Ndoye se dit prêt à encore travailler pour la commission à condition qu’on arrête de leur mettre des bâtons dans les roues.   « Malheureusement, il y a eu des barrages que je n’ai pas comprises et acceptées, je suis resté tranquillement chez moi», s’est- il indigné, sur les ondes de la Rfm, ce dimanche, à l’émission Grand Jury.

Pour rappel, l’ancien ministre de la Justice, avant de rendre le tablier, avait dénoncé la non mise en place de son budget annuel de 50 millions F Cfa et l’immixtion de l’alors garde des Sceaux, Aminata Touré, dans les travaux de la commission.

Au cours de cette émission, il a affiché sa « passion » pour la réforme foncière du Sénégal et son souhait de voir tous les citoyens accéder à la richesse à partir des réformes ainsi prescrites.

A l’en croire, beaucoup de familles sont dans la pauvreté à cause des imperfections du  code de la famille. Il a mis l’accent sur «  toutes ces maisons à Gueule –Tapée, Fass, Colobane qui tombent en ruines parce que personne n’est propriétaire, personne ne peut signer un acte qui permet d’y mettre des milliards ». « Ce sont nos enfants, nos cousins qui meurent de faim», déplore le leader de l’Upr.

« Rendons les Sénégalais plus riches à travers la réforme foncière. J’en ai la technicité juridique. Qu’il nous la confie sans qu’on nous barre la route, on aidera le président Sall à changer ce pays», souhaite-t-il.