NETTALI.COM: Le président de l’Ong Horizon sans frontières, Boubacar Sèye a révélé, que chaque mois, au moins, il y a un compatriote assassiné à l’étranger et le corps rapatrié au Sénégal. 

A cet effet, il accuse les autorités chargées de l’émigration d’avoir mené une mauvaise politique, notamment après l’assassinat, ce dimanche au Congo, de Mamadou Khassimou Dia. 

Le patron de l’Ong Horizon sans frontières exprime toute son amertume et dénonce fermement ces assassinats récurrents de ressortissants sénégalais à l’étranger, malheureusement à un rythme exponentiel. « Nous avons pratiquement un corps tous les 30 jours. Une situation que nous regrettons vivement », a-t-il laissé entendre. 

Pour éradiquer ce phénomène, il invite à l’Etat du Sénégal à mettre en place une bonne politique migratoire avec comme soubassement la protection et l’assistance. 

Face à cette situation, il exhorte le procureur de la République à s’autosaisir afin de permettre à ses homologues des pays où des Sénégalais sont assassinés d’initier des actions pour trouver les acteurs de ces meurtres.