NETTALI.COM – A « Grand Jury » sur la RFM, ce dimanche 3 Mars, Aïssata Tall Sall est revenue sur sou soutien à Macky Sall, lors de cette présidentielle et sur ce que ses détracteurs appellent transhumance. C’est pour dire toute la cohérence de son soutien.

L’avocate est d’accord pour écouter tout le monde et surtout d’accord pour écouter ceux qui ne sont pas d’accord avec elle. C’est ce qu’elle a tenu à faire savoir : « La cohérence m’interpelle. Ceux qui ont invectivé, c’est de l’intolérance. Je n’ai jamais été pour la tabula rasa. Le fait de soutenir Macky Sall n’avait rien de contradictoire. Une fois que le Conseil constitutionnel m’a recalée, a recalé Khalifa Sall, il me restait à choisir un candidat parmi les 5 ». Ce qui lui fait dire qu’elle s’inscrit dans une certaine logique : « Je ne suis dans aucune incohérence. Vous pensez que je n’étais pas consciente qu’en allant soutenir le président Macky Sall, je n’allais pas essuyer des critiques ? J’en étais consciente (…) On n’a pas quitté le Parti socialiste. Le parti nous a exclus. Ce qui nous oppose, c’est qu’ils disent que le parti n’a pas de candidat. Nous avons été candidat jusqu’au bout ».

Aïssata Tall Sall ne manque d’ailleurs pas de préciser que « les termes de son accord avec Macky Sall, c’est le Sénégal », avant d’avoir des mots pour ceux qui croient le contraire de son acte : « Que les gens le croient, c’est ça. Qu’ils ne le croient pas, je suis désolée pour eux ! ».