NETTALI.COM – Le 29 décembre 2021, lors de la cérémonie de présentation de son programme pour la commune de Ziguinchor, Ousmane Sonko avait émis l’idée de la création d’une monnaie locale pour la Casamance. Les partisans du député-maire Abdoulaye Baldé, candidat à sa propre succession à la tête la municipalité de Ziguinchor et leader du parti Union des centristes du Sénégal (Ucs), sont montés au créneau pour cracher leurs vérités au leader de Pastef/Les Patriotes.

«Ousmane Sonko fait preuve d’ignorance totale des contraintes de compétences et d’encadrement financier des collectivités territoriales», font savoir Abdoulaye Baldé et ses partisans. Devant la presse, Mamadou Lamine Dia, porte-parole du jour des centristes et coordonnateur communal des jeunes de l’Ucs, indique que «la collectivité territoriale n’est pas une association, mais un démembrement de l’Etat assujetti à l’unicité de caisse qui lui impose une seule banque : le Trésor public. C’est pourquoi, il faut considérer cette proposition de monnaie locale de Sonko comme hors contexte, populiste, dangereuse pour l’unité et la cohésion nationale et impossible à réaliser sous le régime financier des collectivités territoriales régies par le décret 66-510 du 04 juillet 1966, modifié».

Ils pense également que le leader de Pastef est un «grand farceur», puisqu’il a demandé aux Ziguinchorois de cotiser chacun 50 000 FCfa. «Il veut faire des Ziguinchorois des actionnaires de la commune. La commune n’est pas une société d’actionnaires, mais plutôt une collectivité territoriale régie par des règles sur lesquelles un maire n’a aucun pouvoir de modification», précise Mamadou Lamine Dia de l’Ucs.