NETTALI.COM – L’Assemblée nationale a adopté, ce samedi, le projet de loi très contesté et portant modification du code pénal. Occasion pour le député Serigne Mansour Sy Jamil de faire un rappel que Moustapha Niasse n’a certainement pas dû apprécier.

 

Insultes, menaces, injures, bagarres… L’Assemblée nationale s’est donnée en spectacle ce samedi à l’occasion de la plénière pour le vote du projet de loi portant modification du code pénal. Et le niveau des débats a été pour le moins très bas. Seuls quelques rares députés, dont la jeune Marième Soda Ndiaye, Mamadou Lamine Diallo, Serigne Mansour Sy Jamil, ont pu tirer leur épingle du jeu. Si la benjamine de l’Assemblée nationale a axé son discours sur le comportement, selon elle, déplorable de la classe politique sénégalaise, Serigne Mansour Sy Jamil, lui, a fait un cours sur la dangerosité de certaines lois imposées au nom de la lutte contre le terrorisme. Et le leader de “Bës du ñak” de faire un rappel que le président de l’Assemblée nationale n’a pas dû trop aimer.

Invitant Moustapha Niasse à se souvenir de ce qui s’est passé le 23 juin 2011, le marabout et homme politique lance : “Monsieur le président de l’Assemblée nationale, on vous a vu avec une pierre le 23 juin 2011. Si cette loi (votée ce vendredi) existait avant, on vous aurait accusé de terrorisme et vous ne seriez pas là aujourd’hui.” Un rappel qui a laissé Moustapha Niasse sans voix.