NETTALI.COM  – Rien ne s’oppose désormais à la participation de Yewwi askan wi aux élections locales dans le département de Matam. C’est du moins la lecture que l’on peut faire de la décision que vient de rendre la Cour suprême au sortir de son audience de ce mercredi.

Yewwi askan wi peut crier victoire. Ses listes seront bien présentes dans les bureaux de vote de Matam lors des élections municipales et départementales prévues le 23 janvier prochain. La chambre administrative de la Cour suprême qui s’est réunie ce mercredi 29 décembre a donné raison à la coalition face aux services du ministère de l’Intérieur en charge de l’organisation des élections.

En effet, à quelques heures du dépôt des listes pour les locales, Yewwi askan wi avait été déclarée forclose après que son mandataire Djibril Ngom a fui avec les dossiers de candidature avant d’atterrir dans les rangs de l’Alliance pour la république (Apr). Et malgré les efforts faits par Déthié Fall, mandataire national de Yewwi, pour remplacer le sieur Ngom, le préfet avait dit niet. Résultat : la coalition Yewwi askan wi avait été déclarée forclose dans tout le département de Matam.

Saisie sur la question, la Cour d’appel de Saint-Louis donne raison à Yewwi et ordonne la réintégration des listes. Ce que refuse d’entendre le ministre de l’Intérieur. Antoine Félix Diome demande alors à ses services de saisir la Cour suprême. Et cette dernière vient de livrer son verdict en donnant raison à Yewwi askan wi. Ce que confirme le mandataire national. « La Cour suprême a débouté Félix Antoine Diome dont  l’incompétence et le manque de maturité politique maintiennent le pays sous tension« , nous a confié Déthié Fall.