NETTALI.COM – Sous la pression des clubs européens et l’influence de la Fifa, la Caf a cédé. En effet, les joueurs concernés par la CAN 2021 au Cameroun vont regagner leurs sélections qu’après le 3 janvier 2022. Soit à deux jours du coup d’envoi de la grand-messe du football africain.

Après avoir résisté à la bataille du report ou non de la Can, la Caf a perdu celle concernant la libération des joueurs à temps. En effet, les clubs européens obtiennent gain de cause.

Ainsi, ce n’est plus à compter du 27 décembre, mais c’est à partir du 4 janvier que les clubs seront tenus de laisser les joueurs concernés par la CAN à disposition de leur sélection nationale. Le Forum des ligues mondiales, qui regroupe les principales ligues européennes, avait soumis cette requête la semaine dernière et celle-ci a finalement été acceptée.
 » La CAF a décidé de prendre un engagement de solidarité concernant la libération des joueurs par leurs clubs respectifs dans certaines circonstances », indique ainsi un courrier signé par le secrétaire général adjoint de la FIFA, Mattias Grafström, avant de détailler les modalités de ce compromis.

La préparation sérieusement perturbée

Cette dérogation sera uniquement valable pour les clubs qui ont des matchs officiels au programme entre le 27 décembre et le 3 janvier, notamment en Premier League, en France (16es de finale de la Coupe de France), en Espagne, en Turquie et au Portugal (plus la Belgique, qui s’arrête toutefois dès le 27 au soir).

Il s’agit en revanche d’une très mauvaise nouvelle pour les sélectionneurs africains qui vont devoir composer avec un groupe amoindri pour une bonne partie de leur stage de préparation et pour les premiers matchs amicaux. On pense en particulier au Sénégal, qui compte beaucoup de joueurs dans les championnats concernés, mais aussi au Maroc, au Nigeria et à la Côte d’Ivoire…