NETTALI.COM  – Dans un communiqué paru ce samedi, le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar a dit tout le mal qu’il pense de la proposition de loi visant à criminaliser l’homosexualité. Mais la réponse à Aymérou Gningue n’a pas tardé.

Une initiative politicienne de certains députés de l’opposition. Voilà comment Aymérou Gningue qualififie la proposition de loi visant à criminaliser l’homosexualité au Sénégal. Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar a, dans son communiqué, soigneusement évité de citer le collectif And samm jikko yi pourtant à l’origine de cette initiative qui a reçu la bénédiction de presque tous les chefs religieux du Sénégal.

Mais le collectif n’a pas laissé passer l’occasion. Par la voix de son coordonnateur, And samm jikko yi a dénoncé le « dilatoire » des députés de la majorité. « Juste du dilatoire ! On a saisi le groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar en début d’année ! Jusqu’à présent, il n’a pas répondu à notre courrier ! Les Députés Alioune Souaré (Warwi – BBY), Serigne Mansour Sy Djamil (Béss du Ñakk – BBY), Abdoulaye Wilane (PS – BBY) portent cette proposition de loi« , rappelle Ababacar Mboup. Avant de lancer à l’endroit d’Aymérou Gningue : « Si vous êtes opposé à la volonté du peuple, si vous êtes contre le vœu des Khalifs Généraux, des Présidents des associations islamiques entre autres assumez le ! »

Partie d’une initiative du collectif And samm jikko yi, la proposition de loi portant criminalisation de l’homosexualité enregistre le soutien de larges franges de la société dont les chefs des plus grandes familles religieuses.