NETTALI.COM – Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) pointe des manquements à la règlementation en vigueur et indexe une propagande déguisée, notamment, le samedi 18 décembre 2021, lors de la retransmission en direct du meeting d’investiture du candidat de Pape Diop.

Procédant, lundi, à l’évaluation, à mi-parcours, de la couverture médiatique de la période de précampagne des élections territoriales du 23 janvier 2022, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra)  pointe des violations des dispositions interdisant la propagande déguisée pendant cette période de précampagne , même si le gendarme de l’audiovisuel juge que, «dans l’ensemble, les médias ont respecté la réglementation».

Ces manquements susmentionnés ont été notés «le vendredi 17 novembre et, notamment, le samedi 18 décembre 2021, lors de la retransmission en direct du meeting d’investiture du candidat de Bokk Guiss Guiss (Pape Diop, Ndlr) à la ville de Dakar, au cours de laquelle plusieurs télévisions et radios ont laissé passer de nombreuses déclarations et manifestations publiques de soutien au candidat».

D’autres manquements ont également été relevés «dans des émissions de divertissement qui ne sont pas censées aborder les questions politiques». Ceux-ci ont d’ailleurs fait «l’objet d’observations orales», souligne l’arbitre du jeu médiatique.

A cet égard, le Cnra rappelle aux médias les dispositions de l’article L.61 du Code électoral qui interdit «toute propagande déguisée qui consiste en la diffusion, par les médias, de toute manifestation ou déclaration publique de soutien à un candidat ou à une liste de candidats, faite directement ou indirectement par toute personne ou association ou groupement de personnes, quelle qu’en soit la qualité, nature ou caractère». Selon Babcar Diagne et Cie, cette interdiction «demeure valable jusqu’au vendredi 7 janvier 2022 à minuit».

«Les médias publics et privés qui traitent de la campagne électorale, qui s’étend du samedi 8 janvier 2022 à 00 h au vendredi 21 janvier 2022 à minuit, sont tenus au respect rigoureux des règles d’équité et d’équilibre dans le traitement des activités des candidats ou listes de candidats», relève encore le Cnra.