NETTALI.COM – Présent ce jeudi à la conférence de presse des leaders de Yewwi askan wi, Ousmane Sonko est revenu sur le retour annoncé du poste de Premier ministre. Pour le leader de Pastef, il s’agit juste d’un contre-feu allumé par Macky Sall.

 

« Macky Sall a l’habitude d’allumer des contre-feux. Mais ce qu’il fait ce n’est pas notre problème. » Réaction d’Ousmane Sonko au retour annoncé du poste de Premier ministre. « Qu’il (le président de la République, ndlr) nomme son griot pour qu’il aille lui faire du riiti au palais, ce n’est pas notre problème », a poursuivi le leader de Pastef qui a pris part, ce jeudi, à une conférence de presse des leaders de la coalition Yewwi askan wi. De l’avis de Sonko, le retour du poste de Premier ministre n’est pas un débat pour Yewwi askan wi. Et d’expliquer : « Il ne nous avait pas consulté quand il décidait de supprimer le poste de Premier ministre. Nous considérons que c’est un non-débat. Que personne ne nous interpelle sur ces histoires de primature. Ce n’est pas notre tasse de thé. »

Pourtant, Ousmane Sonko soutient que beaucoup de choses peuvent sous-tendre ce débat voulu par le pouvoir. « Il s’agit notamment essayer d’allumer un contre-feu », dit-il. Avant d’ajouter : « Voilà un président qui, pris dans son propre jeu, fait de la méchanceté gratuite, du complot et de la persécution des moyens pour combattre  tous ceux qui disent non. Mais c’est surtout d’incompétence qui nous a conduits à la situation que vit le pays actuellement. » Selon lui, Macky Sall est « un président pris au collet et qui ne compte que sur la communication pour essayer d’orienter les Sénégalais vers de faux débats avec tout un dispositif. Le président s’agrippe à des histoires de ceebu jën« . Ousmane Sonko regrette, d’ailleurs, de constater que le chef de l’Etat ne se prononce jamais sur les questions sérieuses comme « la violence dans les universités, la crise au niveau de la santé, la grève des transporteurs… » « Tout cela est causé par son incompétence et son incapacité. C’est pourquoi Yewwi askan wi est resté droit dans ses bottes. Et nous avons décidé de porter plainte contre Djibril Ngom, un monsieur que je plains. Macky Sall utilise la précarité des gens pour les corrompre. Détourner un mandataire, c’est un délit. On se focalise pas sur la personne de Djibril Ngom, mais il faut que ça serve de leçons pour que les Sénégalais sachent la confiance a un prix », dit-il.