NETTALI.COM- Dakar ne mérite pas un maire comme Barthélémy Dias. C’est Abdou Karim Fofana, ministre en charge du PSE, qui l’a dit devant le Jury du dimanche où il a descendu sévèrement le candidat de la Coalition Yewwi Askan (Yaw) à la ville de Dakar.  

Le ministre en charge du Plan Sénégal Emergent, Abdou Karim Fofana, par ailleurs tête de liste majoritaire de Benno Bokk Yaakar pour la mairie de Fann-Point E-Amitié, n’a pas mis de gants pour recadrer Barthélémy Dias, tête de liste de Yewwi Askan Wi à la ville de Dakar. Ce dernier, selon Abdou Karim Fofana, fait dans la provocation tous les jours pour réveiller les démons de la violence. Il reproche à Barth’, alors convoqué, dans le cadre du procès en appel dans l’affaire Ndiaga Diouf, d’avoir lancé un appel à manifester avant de quitter sa maison le jour de l’audience à 8 heures 30 minutes. « Il sait que le procès a été renvoyé. Mais malgré tout, il mobilise tous ses amis, ses acolytes et force une marche à Dakar  », s’indigne le ministre, invité du Jury du dimanche.

Très remonté contre le maire de Mermoz Sacré-Cœur, il fulmine : « lorsqu’une personne comme ça vous habitue à de tels actes, la police, les autorités territoriales ont le devoir et la responsabilité de prévenir tout débordement. C’est des attitudes antirépublicaines, des attitudes anarchistes ». Formel et droit dans ses bottes, Abdou Karim Fofana estime que la capitale du Sénégal ne mérite pas un premier magistrat comme Barthélémy Dias. « Dakar est l’ex-capitale de l’Afrique de l’Ouest donc, Dakar ne peut pas s’offrir au dernier des insulteurs ou au premier des bandeurs de muscle. C’est une attitude républicaine qui manque chez l’opposition et qui crée tout ce bruit », martèle-t-il.

Il pense qu’au sein de Yaw, il y a un problème, des non-dits, des conflits d’intérêt, des calculs politiciens.  « Barth c’est la pire des choses qui peut arriver à la ville de Dakar. S’il gagnait ces élections ça deviendrait un concurrent pour Sonko en 2024. C’est la raison pour laquelle ils ont tardé à déposer des listes. C’est illégalement irresponsable de sa part de dire qu’il ne travaillerait pas avec le président de la République une fois élu maire. La collaboration pour le bonheur des Sénégalais est nécessaire », souligne-t-il.