NETTALI.COM – Les femmes têtes de listes ne sont pas nombreuses pour les prochaines élections locales. Ce que déplore la sociologue Fatou Sow Sarr.

Lors d’une de ses dernières sorties médiatiques, Fatou Sow Sarr avait soutenu les candidatures féminines pour les prochaines élections territoriales. C’est la raison pour laquelle elle a déploré, ce dimanche, la candidature non retenue par la coalition Yewwi Askan wi de la mairesse sortante de Dakar.

Invitée du “Jury du dimanche” sur Iradio, la présidente du Caucus des femmes leaders révèle : “Sophie Faye, investie à Pikine Ouest, et qui, à la dernière minute, a été dégommée. Cela veut dire qu’il y a un machisme des hommes pendant ces investitures. Et si ce n’est pas le machisme, les hommes choisissent des femmes médiocres pour pouvoir perpétuer leur domination sur les femmes.” Avant de poursuivre : “Je suis heureuse de voir que certaines sont capables de porter la riposte à la hauteur des coups que les hommes sont en train de leur donner. Nous soutenons les femmes qui font la preuve de leurs capacités.”

S’appuyant sur une étude du Fonds monétaire international (Fmi), selon laquelle la corruption diminue à hauteur de 33%, à chaque fois que les femmes gèrent, la sociologue soutient : “Aujourd’hui, les hommes se battent pour être à la tête des collectivités locales. Mais, c’est pour détourner des fonds. Tous les scandales que vous avez entendus dans ce pays, au niveau des collectivités locales, ça vient des hommes. Les meilleurs profils se trouvent chez les femmes. C’est leur mode de socialisation qui leur interdit de poser certains actes qui vont à l’encontre de la communauté.”