NETTALI.COM-Le Directeur général de Timbuktu Institut, Bakary Sambe trouve efficace le système préventif du Sénégal pour lutter contre le terrorisme.

Aucun pays n’est à l’abri du terrorisme ! C’est l’avis du directeur régional de Timbuktu Institut, Bakary Sambe qui s’exprimait en marge du déjeuner de presse organisé par le ministère des Affaires étrangères. « Nous devons prendre nos précautions et  ne devons pas être dans une forme de déni de la réalité », a déclaré M. Sambe.

Pour lui, le système préventif du Sénégal fonctionne très bien mais, pense-t-il : « le Sénégal ne doit pas se considérer comme un îlot de stabilité dans un océan d’instabilité. Il doit assumer une forte politique préventive ouverte en tenant en compte la régionalisation de la menace. Parce qu’il y a la fin des exceptions en Afrique de l’Ouest. Tous les pays doivent avoir à cœur la politique préventive mais aussi collaborer dans les cadres régionaux qui existent. La sécurité requiert une gestion collective ».

De l’avis de M. Sambe, généralement on confond la lutte contre le terrorisme avec la prévention de l’extrémisme violent. La lutte contre le terrorisme vise à éliminer les cibles qui peuvent se régénérer. La prévention de l’extrémisme violent s’attaque aux causes culturelles. « Je pense qu’il faudrait être dans cette double approche, ne pas négliger le militaire pour gérer les urgences sécuritaires récurrentes et ne pas négliger toute la dimension préventive au niveau de l’inclusion sociale économique des jeunes, lutter contre les marginalisations. En faisant cela, les États vont s’attaquer aux racines du mal », pense-t-il.