NETTALI.COM – Journaliste chevronné, ancien responsable éditorial à Sud Quotidien, reconverti formateur, Ibrahima Bakhoum, interrogé par Enquête, croit savoir que la mairie de Dakar est un tremplin vers le dauphinat.

De son côté, le journaliste Ibrahima Bakhoum se veut plus prudent, concernant les chances de succès de Benno Bokk Yaakaar pour ce scrutin du 23 janvier 2022, dans la mesure où les forces en présence restent encore inconnues. “Pour vraiment apprécier les chances de Benno, il faut essayer de savoir à quel adversaire il doit faire face au sein de Wattu Sénégal et Yewwi Askan Wi. Pour Benno, on pourrait avoir Amadou Ba et Abdoulaye Diouf Sarr. Diouf Sarr s’est positionné sur la santé. Comment les Dakarois ont-ils apprécié sa gestion de la crise sanitaire ? Quel est son poids politique à Yoff ? Autant de questions qui se posent pour évaluer le poids politique de Diouf Sarr. Amadou Ba a son fief dans les Parcelles-Assainies, mais il peut y avoir d’autres forces dans son fief qui peuvent rejoindre Yewwi Askan Wi de Khalifa Sall et Ousmane Sonko qui risque de faire très mal à Dakar. Il faut analyser un certain nombre d’éléments pour avoir une lecture complète de la situation politique à Dakar’’, souligne l’ancien directeur de publication de “Sud Quotidien’’.

Pour le politologue, les perspectives de la bataille pour la ville de Dakar sont d’une importance cruciale pour tout leader politique de la mouvance présidentielle désireux d’apparaître comme un dauphin pour Macky Sall en 2024. “Si le vote est sincère, transparent et démocratique, le responsable politique qui remporte Dakar sous les couleurs de Benno gagnera un tel aura qui le présentera de facto comme un potentiel successeur de Macky Sall en 2024’’, affirme-t-il