NETTALI.COM – A la suite de la mort d’un bébé calciné à la clinique des Madeleines, les auditions ont démarré, pour éclaircir l’affaire. C’est en tout cas le rebondissement porté par la livraison du jour de Enquête.

Le couple Karima Yassine et Reda Saleh était heureux d’accueillir son deuxième bébé de sexe féminin, née le 7 octobre dernier à 10 heures 14 mn. Mais, la petite a trouvé la mort dans des circonstances tragiques à la clinique des Madeleines.

Le nouveau-né, admis dans l’établissement, a été retrouvé asphyxié et carbonisé. Tout porte à croire que l’enfant a été oublié dans la couveuse. Selon les informations de Enquête, ayant eu connaissance du drame, le couple a déposé une plainte au commissariat du Plateau et la police a demandé une autopsie qui a été faite à l’hôpital Le Dantec.

A en croire les sources du journal, après cela, le corps a été ramené à la clinique pour que la Madeleine signe le rapport et que l’enfant soit enterré. Mais, dit-on, les responsables ont refusé de signer, bloquant ainsi le corps. C’est pourquoi, poursuivent les interlocuteurs de Enquête, la commissaire est allée là-bas et les a sommés de restituer le corps du bébé qui a été conduit à l’hôpital le Dantec. A ce stade, dit-on, la clinique demande une contre-expertise de l’autopsie, alors que, font remarquer nos interlocuteurs, celle-ci a été faite sur ordre de la police et non de la famille. La famille éplorée y voit du dilatoire et des manœuvres pour se soustraire de l’action de la justice. Toujours est-il qu’une enquête est ouverte, pour situer les responsabilités.

On apprend que les auditions ont démarré, depuis avant-hier samedi. Toutes les parties concernées, dit-on, seront interrogées. A ce stade de l’enquête, renseignent les interlocuteurs du quotidien dakarois, il est tôt de parler d’arrestation, mais, ce qui est sûr, une fois l’enquête bouclée, la justice fera son travail. Cette affaire intervient après la mort de six bébés, calcinés dans un incendie qui s’est déclaré à l’hôpital Maguette Lo de Linguère, en avril dernier.