NETTALI.COM – Invité du Jury du dimanche, Didier Awadi avoue que “ses” deux frères, Simon et Kilifeu, ont commis une erreur, mais il trouve que l’affaire des passeports diplomatiques dans laquelle deux députés sont impliqués est plus grave. S’agissant de Guy Marius Sagna, il estime qu’il a des raisons d’attaquer la gendarmerie.

Les vidéos mettant en cause les rappeurs Kilifeu et Simon, en détention préventive après qu’ils ont été inculpés pour association de malfaiteurs, trafic de passeports, faux et usage de faux, et trafic de migrants, ne font pas plaisir à Didier Awadi. Devant le “Jury du dimanche”, le rappeur a reconnu que ses deux frères ont fait des erreurs. Cependant, relativise-t-il, “sur le plan de l’activisme pur, je pense qu’ils ont écrit de grandes lignes dans l’histoire de ce pays”.

De l’avis d’Awadi, le mouvement hip-hop n’est pas fier de ces actes, mais il n’applaudit pas, non plus. Toutefois, soutient-il, “mon devoir est d’être dans les moments agréables comme dans les moments durs aux côtés de mes petits frères. Donc, je leur témoigne mon affection”.

S’agissant de l’affaire des passeports diplomatiques dans laquelle sont cités deux députés de la 13e législature, en l’occurrence El Hadji Mamadou Sall et Boubacar Biaye, Awadi trouve qu’elle est plus grave. D’autant plus que, explique-t-il, “c’est la légèreté de notre système administratif qui est en cause”. Et, regrette-t-il, “ce n’est pas nouveau”. Il déplore le fait qu’il y ait une catégorie de citoyens qui bénéficient de certaines largesses. “Aujourd’hui, on a une occasion d’essayer de corriger ça”, pense-t-il.

Awadi prend la défense de Guy Marius Sagna

Du respect, Didier Awadi l’a pour Guy Marius qui risque 2 ans dont 6 mois ferme pour diffusion de fausses nouvelles. Une détention préventive que le rappeur panafricaniste ne cautionne pas d’autant plus que, à son avis, l’activiste dénonce l’injustice au Sénégal. Selon l’invité du JDD de Iradio, on ne doit pas faire focus sur le prénom de l’activiste, mais plutôt sur les idées qu’il développe. A son avis, on ne doit pas le mettre en prison. Car, dit-il, “si on le met en prison, on ne peut pas empêcher cette injustice de continuer. Il est là pour nous rappeler qu’il y a de l’injustice, qu’il y a de la corruption, qu’il y a des problèmes dans notre société. Quand tu le mets en prison, tu vas continuer à le nourrir alors qu’on a besoin de lui pour qu’il fasse avancer des idées”. Mieux, martèle le rappeur, “il a des raisons d’attaquer la gendarmerie, mais c’est à la gendarmerie de prouver le contraire. Quand Guy Marius met le doigt sur quelque chose, souvent il y a quelque chose. C’est quelqu’un qui aime son pays et je lui donne beaucoup de respect”.