NETTALI.COM – Devant le Jury du dimanche, le président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG), Amadou Oury Bah, s’est opposé à tout exil du président Alpha Condé.

« La CEDEAO réclame la libération sans condition de monsieur Alpha Condé mais une personnalité politique comme l’ancien président à l’extérieur du pays dans un contexte d’instabilité, ce serait prendre un risque inconsidéré par rapport à la sécurité nationale de la République de Guinée », a-t-il expliqué.

Poursuivant son argumentaire, il ajoute : « c’est une question de sagesse et cette réponse adaptée à la nature du personnage qui n’entend pas du tout abdiquer, ni démissionner. Donc, dès qu’il aura les moyens d’avoir une marge de manœuvre pour agir, je pense qu’il ne se fera pas prier ». D’après lui, pour leur sécurité, pour assurer la stabilité du pays, il doit rester en Guinée, en sécurité, dans des conditions confortables jusqu’à ce que les choses puissent être convenables. A ce moment-là, les autorités ou le peuple guinéen trouveront les voies et moyens de régler la question.