NETTALI.COM – Assane Diouf n’ira pas en prison. Jugé ce mercredi par le Tribunal de Guédiawaye pour injures non publiques, il a finalement écopé de la peine d’un mois avec sursis, renseigne son avocat Me Khoureychi Bâ. 

Il avait été interpellé le dimanche 12 septembre pour destruction du pare-brise d’un particulier, avec qui il a eu une vive altercation lors de son live nocturne, très tard dans la soirée. Mais, il n’avait fait qu’une nuit de garde à vue avant d’être remis en liberté.

“L’automobiliste n’a pas jugé opportun de porter plainte contre l’activiste. Mais sur ordre de la hiérarchie, les policiers qui avaient procédé à l’interpellation des deux hommes sur les lieux, ont retenu Assane Diouf, qui est poursuivi du chef de destruction du bien d’autrui”, avait indiqué son avocat.