NETTALI.COM – A moins de cinq mois des élections locales, les coalitions se font et se défont. Benno Bokk Yakaar qui semblait être la plus tranquille risque, elle aussi, de faire face à des remous. Et ça commence à Ziguinchor. 

Au niveau national, la coalition Benno Bokk Yakaar semble être un fleuve plus ou moins tranquille. Mais elle est loin d’être dans le calme et la sérénité partout. Dans certaines localités, les problèmes ont déjà commencé. Et c’est surtout au sein de l’Alliance pour la république (Apr) que les investitures ont déjà commencé à susciter des appétits. Mais il n’y a pas que ça. Les alliances de l’Apr affichent, eux aussi, leurs ambitions.

A Ziguinchor, le Parti socialiste (Ps) s’est fait entendre ce week-end. Les socialistes sont plutôt tentés par une séparation avec Benno Bokk Yakaar. Les camarades d’Aminata Mbengue Ndiaye ont leur en place leur propre coalition. Objectif : participer aux locales avec ou sans Benno.

Avant d’être Benno Bokk Yakaar, cette coalition s’appelait Benno Siggil Sénégal. Et nous avons participé à tous ses combats“, rappelle, face à la presse, Ousmane Bitèye. Toutefois, précise le secrétaire général de la coordination Ps de Ziguinchor, la capitale du Sud est en pleine recomposition politique. “Benno Bokk Yakaar, on l’appelle maintenant mouvance présidentielle élargie. Une coalition, elle est dynamique. Et il y a d’autres acteurs qui n’existaient pas avant mais qui existent maintenant. Ce qui veut dire qu’il est important que chacun se mesure pour savoir ce qu’il pèse“, explique le responsable socialiste. Avant de poursuivre : “En tant que socialiste, nous avons jugé de cheminer avec les forces avec lesquelles nous pouvons nous entendre pour mener le combat local.” Et d’avertir : “Quel que soit le prix à payer, nous irons jusqu’au bout et nous participerons à ces élections avec les moyens du bord.