NETTALI.COM – Le leader du mouvement Geum sa bop a démonté hier les allégations de ceux qui le soupçonnent d’être le cheval de Troie du pouvoir au sein de l’opposition. A l’en croire, ceux qui colportent ces rumeurs craignent tout simplement qu’il marche sur les plates-bandes de leur leader. Toutefois, il écarte toute dualité avec Sonko.

« Pourquoi on cherche véritablement à créer une dualité Bougane-Ousmane Sonko ? » C’est la question que le patron de la Sen Tv s’est posée hier, à l’émission « L’invité MNF » sur la 7 Tv.

L’homme d’affaire multicarte de rappeler : « En 2011, on disait de Macky Sall qu’il était la taupe de Abdoulaye Wade. En venant ici, j’ai relis un journal où des gens du M23 accusent Macky d’être la taupe au sein du M23. Ceux qui accusaient Macky d’être taupe de Abdoulaye Wade sont les mêmes aujourd’hui qui, ironie de l’histoire, font la queue pour quémander des postes. Mais un jour la vérité surgira. Les gens du pouvoir n’ont pas intérêt à m’accuser. Seuls ceux, aux yeux de qui, Bougane constitue une menace pour leur leader, disent que je suis une taupe de Macky Sall ».  

Bougane Gueye Dani de souligner qu’au mois de mars dernier, il avait, en première ligne, porté le combat de Ousmane Sonko, dans l’affaire Adji Sarr. « Je ne triche pas, si je ne suis pas d’accord avec toi, je ne te soutiens pas. Je suis un homme entier. Et je veux que les Sénégalais sachant que Bougane est un Sénégalais dans le vrai sens du terme », précise-t-il sa pensée.

Le patron de la Sen Tv dira que Sonko est son « grand-frère ». Sur ces entrefaites, Maïmouna Ndour Faye lui rappelle ses piques envers le leader de Pastef, autour de la question des inondations en 2020 et le fait qu’il ait ironisé après la publication du livre de Sonko, « Solutions ».  « Je n’ai jamais attaqué Ousmane Sonko. On m’a posé une question à Paris et j’ai répondu que les Sénégalais ont d’autres choses à faire que d’aller acheter un livre. C’est après que des cancans ont déformé mes propos. Mais vous avez le droit de penser que je m’adresse à lui. L’an passé, dans le cadre des inondations, il m’avait attaqué et vous en êtes témoins,  mais après on a échangé dans le secret de mon bureau et l’on a dépassé l’affaire. Vous devez arrêter de semer la zizanie entre les gens ! », recadre Bougane.

Au sujet des insultes à travers les réseaux sociaux, il mentionne : « Je ne suis pas dans des deals, je suis un successeur potentiel de Macky Sall. Ce terrorisme là sur les réseaux sociaux, beaucoup de journalistes et d’analystes sont victimes de ça. On en est arrivé à un moment où certains journalistes ou analystes ne sont plus objectifs car ils prennent en compte les insultes à travers les réseaux sociaux. Des gens qui n’osent même pas assumer leur identité, ils m’inspirent de la pitié. Pour la plupart, ils sont des désœuvrés sans espoir. Mon objectif est de chasser Macky Sall du pouvoir ».