NETTALI.COM – Il n’existe pas de lien entre la consommation élevée en eau et les compteurs. La précision est faite par « Sen’eau », qui réagit ainsi à la sortie de quelques associations consuméristes.

La société « Sen Eau » réagit à la sortie des associations consuméristes et tente de démonter le lien entre la consommation élevée en eau et les compteurs. “La consommation résulte de la présence accrue d’eau à une meilleure pression ainsi qu’à la présence de fuites, dans certains cas, au sein des maisons”, indique l’entreprise dans un communiqué.

Sen Eau rappelle par ailleurs depuis la mise en service de KMS3, en avril dernier, Dakar et ses environs reçoivent 100 000 m3 de plus par jour.

A en croire l’entreprise les compteurs installés sont testés et certifiés avant leur sortie d’usine. Elle assure respecter l’ensemble des législations à l’importation.

Pour finir, « Sen Eau » exhorte les clients à suivre leur consommation pour éviter le gaspillage afin que chaque foyer puisse bénéficier de la quantité d’eau qui lui est nécessaires.

Pour mémoire, l’Association sénégalaise de défense des consommateurs regroupée au sein de SOS Consommateurs croit savoir que les compteurs défectueux de la Sen’Eau sont à l’origine des surfacturations.

Me Massokhna Kane et informent qu’une enquête a été effectuée par la Division de la métrologie du ministère du Commerce qui avait convoqué toutes les parties prenantes pour assister aux tests sur ces compteurs. A l’issue de ces tests, indique-t-on, il a été constaté ‘’contradictoirement que les compteurs de marque Dhiel étaient conformes, car n’ayant pas atteint le nombre d’erreurs maximal’’.

Ainsi, SOS Consommateurs exige de l’Etat et du ministre du Commerce en particulier, la saisine et la destruction du stock de 17 000 compteurs de marque Itron jugés non-conformes et impropres à l’utilisation, au nom de la protection des consommateurs. L’association demande parallèlement à tous les consommateurs de ‘’s’opposer à l’installation de tout compteur de cette marque considéré comme défectueux ou le cas échéant d’en demander le changement s’ils s’ont déjà installés’’.