NETTALI.COM – Les compteurs défectueux de la Sen’Eau sont à l’origine des surfacturations. C’est l’avis de l’Association sénégalaise de défense des consommateurs. L’organisation exige de l’Etat et du ministre du Commerce en particulier, la saisine et la destruction du stock de 17 000 compteurs de marque Itron jugés non-conformes et impropres à l’utilisation.

 Les surfacturations sont de plus en plus déplorées. De l’avis de l’Association sénégalaise de défense des consommateurs regroupée au sein de SOS Consommateurs, cela est dû aux compteurs défectueux de la Sen’Eau.

En clair, à travers une note, Me Massokhna Kane et informent qu’une enquête a été effectuée par la Division de la métrologie du ministère du Commerce qui avait convoqué toutes les parties prenantes pour assister aux tests sur ces compteurs. A l’issue de ces tests, indique-t-on, il a été constaté ‘’contradictoirement que les compteurs de marque Dhiel étaient conformes, car n’ayant pas atteint le nombre d’erreurs maximal’’.

Toutefois, précise la note, le nombre de compteurs défectueux de ‘’marque Itron avait dépassé le seuil de tolérance d’erreurs conformément à la réglementation en vigueur, confirmant ainsi notre position’’.

Ainsi, SOS Consommateurs exige de l’Etat et du ministre du Commerce en particulier, la saisine et la destruction du stock de 17 000 compteurs de marque Itron jugés non-conformes et impropres à l’utilisation, au nom de la protection des consommateurs. L’association demande parallèlement à tous les consommateurs de ‘’s’opposer à l’installation de tout compteur de cette marque considéré comme défectueux ou le cas échéant d’en demander le changement s’ils s’ont déjà installés’’.

En somme, pour Me Masokhna Kane et Cie, l’Etat devrait rembourser les usagers ayant eu des hausses de factures dues à l’installation d’un compteur Itron, le différentiel perçu indûment.